Les Songes et les croquants

Croquants aux amandes et au sirop d'érable de Dorian Nieto
croquant boisé



    La cuisine est un art qui rassemble. Elle détient, comme la musique, un grand pouvoir magique. Celui de réunir les êtres. Qu'ils soient mineurs, forts, éphémères ou éternels, la cuisine tisse des liens.

   Depuis bien longtemps, Dorian Nieto et son doriancuisine font partie de ma vie culinaire. Découverts au début de ma deuxième décennie de vie, tous les jours s'y sont rendus et s'y rendent mon inspiration et ma gourmandise et, quand il n'y a nouvelle recette, grognons elles peuvent se révéler. Elles ne sont cependant fâchées qu'un temps, car Dorian et son doriancuisine proposent des mets et douceurs si colorés, gourmands et passionnés, que la courte attente, puisqu'elles sont très impatientes, est toute oubliée. Ces petits croquants aux amandes et au sirop d'érable sont un exemple de la cuisine de Dorian, mais le choix fut long entre sa tarte au chocolat (ici), sa tarte crumble aux pommes (ici) ou sa brioche au muesli et à la confiture d'abricot (ici)... et je ne vous ai pas encore parlé du salé... Comprenez le dilemme... Et comme Gastelovore est aussi né grâce à Dorian et son doriancuisine, nous nous devions de les remercier.

Les Soirées de mélasse

Biscuits à la mélasse
croustillant épicé beurré



    Décembre et sa fraîcheur ensoleillée, décembre et ses lumières, décembre et ses odeurs de Noël dans le four.

L'Affaire Charles Dexter Cookie

Cookies au chocolat blond Dulcey et amandes caramélisées
moelleux beurré croquant boisé croustillant


    Oui, j'ai refait des cookies. Des cookies tout tout chewy.

Lumière de cookie

Cookies au chocolat blond Dulcey, kasha et farine de sarrasin
moelleux boisé croustillant beurré croquant craquant


    La poussée d'Archimède. L'Amérique. La pénicilline. Les ruines de Pompéi. La ganache. La loi de la gravitation universelle. La Vénus de Milo. Le neutron. Les bêtises de Cambrai. La grotte de Lascaux. L'épave du Titanic. La radioactivité. Le chocolat blond Dulcey.

    Tout cela a un point commun.

    Le hasard.

    A chaque délectation du chocolat blond Dulcey Valrhona, je remercie Frédéric Bau. Je le remercie pour ce jour où, lors d'une démonstration de pâtisserie au Japon, il oublia du chocolat blanc au bain-marie. Le temps écoulé le transforma en chocolat blond aux odeurs biscuitées, de beurre et de lait caramélisé. Huit ans plus tard, après recherches et développement, le chocolat blond Dulcey naquit pour notre plus grand plaisir.

Alice au pays des pommes

Pommes au sirop d'érable, croustillant aux deux sarrasins
fondant humide fruité boisé croustillant croquant


A déguster avec un oolong bien oxydé de Taïwan.