Amours bretonnes

Quatre-quarts au beurre demi-sel, pommes Tentation et noix caramélisées
moelleux dense beurré fruité croquant boisé fondant humide


    Avec le froid de ces derniers jours d'automne, l'entrée toujours plus tardive de la lumière et son départ toujours plus pressé, l'envol des feuilles et le vent hurleur, il ne reste plus beaucoup de soleils à vivre avant l'arrivée de l'hiver.

    Régressif, c'est le mot qui m'a nouvellement conquise pour résister à ces changements. Grâce à ses saveurs enfantines et à tous les souvenirs qu'il peut évoquer, le quatre-quarts me semblait être une belle idée. Nous oublions parfois trop de revenir aux classiques, comme le demeure ce gâteau breton d'une grande sincérité et d'un formidable réconfort.

    Le quatre-quarts me paraît être comme la madeleine : c'est dans sa simplicité, avec ses saveurs naïves et sa moelleuse densité, qu'il reste le meilleur. Aujourd'hui cependant, j'ai choisi d'y ajouter quelques pommes, pour une texture plus humide et fruitée, ainsi que quelques noix caramélisées, pour un croquant boisé et encore plus gourmand.