Qui suis-je ?



    Qui suis-je ?

Il manque la dernière lettre à mon prénom fleuri. Die Hard with a Vengeance de John McTiernan est né la même année que moi. Un peu plus de deux années plus tard, je tombais dans la marmite tel Obélix quand il était petit, non pas dans une marmite de potion magique mais dans une marmite de pâtisseries. J'en suis ressortie sans force décuplée, mais pas moins passionnée.


    Gastelovore, qu’es aquò ?

[ɡastəlɔvɔʁ] adj. et n. - 2016 ancien français gastel "gâteau", latin vorare "dévorer" Qui se nourrit de pâtisseries - généralement composées de farine, de beurre et d’œufs et fréquemment sucrées.


    Pourquoi Gastelovore ?

Frugivore, carnivore, baccivorenectarivore, herbivore, pollinivore, insectivore, molluscivore, piscivore, planctonivore, omnivore, vermivore, granivore, gommivore... Il manquait le mot pour les fervents gourmands de douceurs sucrées.


    Chez Gastelovore on aime...

Les pâtisseries au thé, le pain au levain, croquer dans une pomme très ferme, manger des pâtisseries n'importe où n'importe quand, le jus ruisselant des pêches bien mûres, les macarons de Pierre Hermé, la douceur des mochis, l'odeur de la levure fraîche de boulanger, les caramels mous qui collent un peu aux dents, manger le fromage blanc avec les doigts, les chouquettes aériennes comme des nuages, les pâtisseries aux pommes, le pain bien cuit, les muffins qui croquent ou croustillent sur le dessus, gratter à la petite cuillère le plat du crumble, les noisettes du Piémont, l'odeur du pain chaud, flâner au marché, les calissons d'Aix, l'odeur des épices, la crème glacée marbrée fraise-coco de La Fraiseraie, les pâtisseries au café, le beurre cru aux cristaux de sel sur une tartine de pain grillée refroidie, l'odeur des pâtisseries au citron en train de cuire, croquer dans du chocolat de couverture, la douceur sucrée des kakis, goûter tous les fromages possibles chez le fromager, manger les framboises sur les doigts, passer l'après-midi à faire toutes les bonnes épiceries de la ville, les galettes de sarrasin sucrées, manger le croûton de la baguette sur le chemin du retour de la boulangerie, la cannelle et ses merveilles, le petit-déjeuner du dimanche matin, l'odeur du beurre noisette...


    Chez Gastelovore on n'aime pas...

Le beurre et la crème allégés, les glaces glaciales, les pâtisseries très sucrées, n'avoir qu'un seul dessert, les pâtisseries industrielles, le chocolat blanc, l'utilisation des arômes, le pain pas trop cuit...